Mon aventure capillaire : mon voyage vers l’amour de mes cheveux crĂ©pus !

Dans mon aventure capillaire, ça n’a pas toujours Ă©tĂ© un fleuve tranquille, il y a eu des up et des down. Avez-vous dĂ©jĂ  doutĂ© et penser au pire, qui est pour ma part, se dĂ©friser les cheveux de nouveau ? Dans la vie d’une femme aux cheveux crĂ©pus, il peut s’en passer des choses. Peut-ĂȘtre qu’Ă  un moment, vous avez dĂ©testĂ© vos cheveux crĂ©pus et franchement, c’est triste, mais je ne vous en veux pas, car dans la sociĂ©tĂ© actuelle dans laquelle on vit, nous ne reprĂ©sentons pas la beautĂ© universelle.

Mais ce n’est pas grave, car vous allez crĂ©er votre propre modĂšle de beautĂ© en vous prenons pour exemple et en vous inspirant des modĂšles qui vous ressemble.

Si tu ne me connais pas encore, je m’apelle KĂ©lani et je suis une femme noire qui porte fiĂšrement et en bombant le torse ses cheveux crĂ©pus lĂąchĂ©s. À travers cet article, je vais t’exposer mon aventure capillaire avec le plus de prĂ©cision possible pour que toi aussi, tu ne doutes plus de tes cheveux et que mon voyage vers l’amour de mes cheveux puissent t’inspirer, car mon but, c’est de vous inspirer pour que quand je sorte dans la rue, je vois des femmes belles et puissantes arborant une couronne crĂ©pue magnifique.

Car oui…

…en tant que femme aux cheveux crĂ©pus, il y a des Ă©preuves auxquelles on fait face tous les jours en commençant par nous comparer aux autres femmes d’autres communautĂ©. Qui ne l’a pas dĂ©jĂ  fait ? Vouloir arborer une chevelure lisse et mallĂ©able sans difficultĂ©s ?

Mais en rĂ©alitĂ© chaque chevelure Ă  ses avantages et ses inconvĂ©nients. Mais dans tous les cas, il faut commencer Ă  s’accepter avec ce que la nature nous Ă  donner. Ce qu’il y a sur notre tĂȘte, et mĂȘme notre peau ne doit pas ĂȘtre dĂ©naturĂ©e.

À travers cet article, vous allez voir par quels dĂ©fis capillaires j’ai dĂ» passer pour arborer fiĂšrement mes cheveux crĂ©pus tranquillement et sans sourciller au quotidien et en les lĂąchant.

une reine en chaussettes lead magnet

Mes cheveux crépus : la découverte !

Mes premiers pas de bébé vers la connaissance de mes cheveux crépus !

En rĂ©alitĂ©, il y a une chose que vous devez savoir, je n’ai jamais dĂ©frisĂ© mes cheveux crĂ©pus dans toute mon aventure capillaire. Pourtant, ça ne m’a pas empĂȘchĂ© de galĂ©rer avec mes cheveux crĂ©pus Ă  partir du moment oĂč ma fabuleuse maman avait trop de choses Ă  gĂ©rer avec le boulot et n’avait malheureusement plus eu temps de s’occuper de mes cheveux. Car oui, quand tout Ă©tait beau et rose, c’Ă©tait la belle vie, ma mĂšre me tressait assez souvent, ce qui fait que mes cheveux crĂ©pus Ă©taient beaux et au top du top. Sauf que…lorsque tout ça s’est arrĂȘtĂ© et bien les vrais problĂšmes ont commencĂ©s.

Avec le recul et mes connaissances actuelles, je me rends compte que ma mĂšre s’occupait de mes cheveux, mais les produits utilisĂ©s n’Ă©taient pas forcĂ©ment le meilleur pour la santĂ©. Mais mes cheveux Ă©taient quand mĂȘme beaux. Merci le mauvais silicone !

Comment ma mÚre a influencé la perception de mes cheveux crépus !

Bon trĂȘve de plaisanterie. Ma mĂšre est la meilleure maman du monde et je la remercierais toujours de m’avoir donnĂ© la vie, mais aussi d’avoir Ă©tĂ© la premiĂšre Ă  m’avoir donnĂ© cet amour pour les cheveux crĂ©pus. Depuis toute petite, elle m’a toujours rĂ©pĂ©tĂ© que mes cheveux crĂ©pus Ă©taient beaux et qu’il ne fallait jamais que je les dĂ©frise. Et pourtant, ma mĂšre avait les cheveux dĂ©frisĂ©s, mais ils Ă©taient trĂšs beaux et longs, car ma mĂšre ne dĂ©frisait ses cheveux crĂ©pus qu’une fois par an et qu’aux racines et ne laissaient pas poser le produit.

Car au final…

…l’objectif capillaire de ma mĂšre n’Ă©tait pas de rendre ses cheveux lisses, son objectif Ă©tait de les ramollir. Mais d’aussi loin que je me souvienne du haut de mes 32 ans, ma mĂšre ne m’a jamais donnĂ© un sentiment d’insĂ©curitĂ© Ă  propos de mes cheveux et a toujours valoriser mes cheveux et ceux de mes 4 autres sƓurs.

Oui, elle avait beaucoup de tĂȘtes Ă  gĂ©rer en tout cas…

En fait, c’est finalement la sociĂ©tĂ© qui mettait tous ses obstacles Ă  travers tous les compliments que ma mĂšre me faisait sur mes cheveux. Si vous ĂȘtes maman, valoriser s’il vous plaĂźt les cheveux de vos enfants, vous jouez une grande part dans l’acceptation de la propre beautĂ© naturelle de vos enfants.

Durant mon enfance, je me suis comparĂ© aux autres personnes d’autres communautĂ©s qui arboraient une chevelure longue et lisse. Je me suis aussi comparĂ© aux stars connues de mon Ă©poque comme BeyoncĂ© ou mĂȘme Jesssica Alba. Je suis mĂȘme comparĂ© aux petites filles noires amĂ©ricaines, et je les trouvais tellement jolies Ă  l’Ă©poque avec toutes les coiffures qu’elles avaient.

Mais heureusement, ma mĂšre Ă©tait lĂ  pour Ă©viter que je me jette tĂȘte la premiĂšre dans cette avalanche d’obstacles qui auraient pu me complexer Ă  fond la caisse. Heureusement, le mouvement du retour au naturel est arrivĂ©. Hourra ! Et j’ai vraiment commencĂ© Ă  apprĂ©cier ma texture de cheveu…

Vous aimez cet article ? Épinglez-le sur Pinterest 😎

J’ai appris Ă  choisir les soins capillaires adaptĂ©s Ă  mes cheveux crĂ©pus !

L’importance de choisir des produits capillaires qui rĂ©pondent aux besoins de mes cheveux

Le retour au naturel des annĂ©es 2000 n’a pas simplement Ă©tĂ© un retour au naturel banal et sans intĂ©rĂȘt. Ça a Ă©tĂ© un vrai bouleversement positif avec des femmes qui ont crĂ©Ă© des blogs et ont partagĂ© leurs connaissances. Car Ă  ce moment-lĂ , beaucoup de femmes aux cheveux dĂ©frisĂ©s sont revenues Ă  leur texture naturelle et crĂ©pue. Et ça faisait du bien ! Car pour la premiĂšre fois en tant que jeune femme noire, j’avais des modĂšles.

À ce moment-lĂ  en ce qui me concerne, j’ai commencĂ© Ă  pratiquer des recettes capillaires maison avec ce que j’avais dans ma cuisine par exemple. Sauf que le problĂšme, c’est que j’Ă©tais une grande fainĂ©ante et que mĂȘme si je faisais mes recettes maisons, je les faisais trĂšs trĂšs irrĂ©guliĂšrement. C’Ă©tait trop grave… Vraiment.

Lire aussi : Mes 6 plus grosses erreurs que j’ai faites pour faire pousser mes cheveux !

Je n’avais mĂȘme pas encore conscience de ce que mes cheveux crĂ©pus avaient besoin. Je n’avais pas de routine capillaire. Pour moi, quand on me parlait d’hydratation, de nutrition, de masque capillaire. C’Ă©tait du charabia incomprĂ©hensible. Je faisais mes soins au feeling, au flow sans vĂ©ritable ligne directrice. Mais quand j’ai compris que mes cheveux crĂ©pus avaient besoin d’huiles pour ĂȘtre nourris, de masques protĂ©inĂ©s pour les renforcer, de shampoing pour les laver (bon ça, j’avais compris depuis longtemps quand mĂȘme)…

AprĂšs avoir tout compris…

…j’ai Ă©tĂ© inarrĂȘtable, je voulais tout apprendre sans exception. Et j’ai appris les reines, j’ai appris comme jamais et c’est ce qui m’a permis d’avoir la chevelure que j’ai aujourd’hui mĂȘme si bien sĂ»r il y a eu des pĂ©ripĂ©ties.

Et c’est normal, car en apprenant, on fait toujours des erreurs qui nous permettent de mieux nous relever. Bon, il y a quand mĂȘme des erreurs plus grosses que d’autres qu’il vaut mieux Ă©viter. Et c’est pour ça que je suis parti fouiner partout oĂč je pouvais pour avoir la connaissance afin de bien m’occuper de mes cheveux.

Les diffĂ©rentes ressources qui m’ont aidĂ© Ă  mieux prendre soin de mes cheveux

Ma mĂšre a Ă©tĂ© la dĂ©clencheuse de tout ça. Car c’est elle qui m’a mise sur la piste lors du fameux mouvement du retour au naturel. Ensuite, lorsque j’ai voulu ouvrir mon blog et j’ai dĂ©cidĂ© d’avoir moi aussi droit aux cheveux crĂ©pus longs beaux et forts. J’ai appris dans les livres et Ă©videmment sur YouTube en regardant les routines capillaires des Youtubeuses amĂ©ricaines.

À l’Ă©poque, je suivais Naptural 85, miss camaelle et bien d’autres youtubeuses afro. Elles ont eu la gentillesse de partager avec nous des coiffures pour les cheveux crĂ©pus. Et franchement chapeau Ă  ses youtubeuses qui en partageant, nous ont livrer des tĂ©moignages capillaires inspirants. En plus, aujourd’hui, elles ont des chevelures crĂ©pues de dingue. Incroyable !

En tant que grande lectrice de renom et grande curieuse de la vie, les livres ont Ă©tĂ© et sont toujours l’une de mes premiĂšres ressources de connaissance capillaire et celui qui m’a bouleversĂ© en premier a Ă©tĂ© le livre : If you love it, it will grow du docteur Phoenix Austin.

VĂ©ritable pĂ©pite qui m’a aidĂ© Ă  mieux comprendre mes cheveux et Ă  les aimer Ă  100 %. Parce qu’en lisant des livres comme ça, vous ne pouvez qu’avoir des rĂ©sultats sous rĂ©serve que vous soyez en bonne santĂ© bien sĂ»r.

C’est Ă  partir de ce livre que j’ai mieux compris le concept d’hydratation des cheveux crĂ©pus et que j’ai commencĂ© Ă  ĂȘtre rĂ©guliĂšre dans ma routine capillaire, parce que j’Ă©tais ultra motivĂ© malgrĂ© notre sociĂ©tĂ© actuelle.

Mes défis capillaires et mes moments de doute durant mon aventure capillaire

Stop à la pression sociale et aux commentaires négatifs de certains médias

Trop souvent, les cheveux crĂ©pus ont Ă©tĂ© dĂ©criĂ©s et pointĂ©s du doigt comme n’Ă©tant pas trĂšs professionnel ou comparer Ă  des balais Ă  chiottes comme une certaine influence a pu le crier haut et fort sur ses mĂ©dias. Et bien finalement, ces commentaires ne m’atteignent plus et ne m’ont jamais vraiment atteint sur de longues pĂ©riodes. Car ma mĂšre a bien pris soin de me forger un mental en me rĂ©pĂ©tant que mes cheveux sont beaux. Du coup, ça m’a bien protĂ©gĂ©. Merci maman !

Heureusement que ça ne m’a jamais atteinte sur de longues pĂ©riodes, mais ça m’a quand mĂȘme atteinte sur des courtes pĂ©riodes ! Qui grĂące Ă  ma mĂšre ont Ă©tĂ© balayĂ© d’un revers de main sans pitiĂ©.

DĂ©jĂ , je pensais que les cheveux crĂ©pus longs Ă©taient un mythe. Mais grĂące Ă  internet, j’ai pu observer les diffĂ©rents modĂšles qui me correspondaient. Et j’ai compris que les cheveux crĂ©pus longs, c’est vraiment possible en fait ! Alors j’y ai cru de toutes mes forces ! Et aussi, j’ai et j’avais un modĂšle prĂ©sent toujours Ă  cĂŽtĂ©, car ma mĂšre porte aussi ses cheveux crĂ©pus longs.

J’ai eu une trĂšs grosse casse de cheveu suite Ă  l’utilisation excessive du bicarbonate de soude et au serrage de foulard autour de ma tĂȘte. Mais bon heureusement, c’est de l’histoire ancienne. J’ai pu rebondir grĂące aux connaissances apprises dans le livre.

Comme pas mal de monde, j’ai cru au mythe du cheveu qui pousse au ralenti, mais il en est rien. Le cheveu pousse d’1 cm par mois. Alors quand j’ai su ça, je n’avais aucune excuses pour ne pas avoir une croissance capillaire digne de ce nom. Et lĂ , mon aventure capillaire a pris un tournant dĂ©cisif.

Le seul et unique moment de mon aventure capillaire oĂč j’ai voulu avoir les cheveux lisses

C’Ă©tait un jour comme tous les autres oĂč je feuilletais un magazine qui s’appelait star club. OĂč il y avait un tuto pour avoir la coiffure de Jessica Alba. Et je voulais absolument faire cette coiffure. Du coup, je n’ai pas pensĂ© Ă  faire un dĂ©frisage je crois. Je me suis lancĂ© Ă  perte dans un brushing sur mes cheveux crĂ©pus et… mes cheveux sont restĂ©s crĂ©pus.

Mais moi, je les voulais lissĂ© pour cette coiffure. Mais je n’ai pas rĂ©ussi Ă  les lisser. En plus c’est normal j’avais pas de lisseur et j’utilisais mal le sĂšche cheveu. Donc voili voilou. C’est le seul moment de ma carriĂšre capillaire qui m’a vraiment frustrĂ©.

Aimer ses cheveux crĂ©pus : un voyage vers l’amour de soi

Mon aventure capillaire : avantages et découvertes positives

Au fil des soins, j’ai pu dĂ©couvrir toute la positivitĂ© que m’ont offert mes cheveux. Mes cheveux sont faciles Ă  entretenir. Finalement quand on a les bonnes mĂ©thodes et les bonnes pratiques et aussi les bons soins. Et ça, Ă  l’Ă©poque, je ne l’aurais pas cru. Aujourd’hui plus que jamais dans mon aventure capillaire, je fais entiĂšrement confiance Ă  mes cheveux crĂ©pus. C’est un vrai bonheur lorsque l’on sait que nos tĂȘtes sont naturelles et ne contiennent pas de produits chimiques qui dĂ©gradent notre santĂ© hormonale. C’est une vĂ©ritable libertĂ©.

MĂȘme si au dĂ©but, je portais mes cheveux en vanilles. Aujourd’hui, je porte mes cheveux crĂ©pus lĂąchĂ©s sans complexes durant l’annĂ©e et ça. Ça me fait ressentir encore plus ce sentiment de libertĂ©. Je sais de quoi mes cheveux ont besoin et quand ils ont en besoin. Je les connais trĂšs bien, nous sommes maintenant des meilleurs amis.

Comment j’ai appris Ă  m’aimer et Ă  embrasser ma beautĂ© naturelle durant mon aventure capillaire

Les cheveux jouent un grand rĂŽle dans la beautĂ© de la femme, qu’ils soient courts ou longs. J’ai embrassĂ© ma beautĂ© naturelle au fur et Ă  mesure que j’ai commencĂ© Ă  m’occuper sĂ©rieusement de mes cheveux. Plus je m’en occupais chaque semaine, plus j’avais des rĂ©sultats, plus ils me surprenaient dans le bon sens. Et donc je les ai aimĂ© de plus en plus et j’en suis totalement amoureuse. KĂ©lani n’est pas KĂ©lani sans ses cheveux. Ha Ha !

Prendre soin de ses cheveux crĂ©pus n’est pas simplement un geste anodin, c’est aussi un moyen de voyager vers l’amour de soi-mĂȘme et d’apprĂ©cier encore plus sa beautĂ©. Et vous, apprĂ©cier vous votre texture capillaire ? Votre aventure capillaire, a-t-elle dĂ©jĂ  commencĂ©e ? Laissez un commentaire pour rĂ©pondre.

Au prochain article,

And Love Your Hair

KĂ©lani đŸ’‡đŸŸâ€â™€ïžâœš

Comments

  1. AĂŻssatou says

    Je ne sais pas comment vous remercier car grĂące Ă  vous j’ai repris confiance en la pousse de mes cheveux et ça pour tout la vie car j’ai que quinze ans et que c’est le bonne Ăąge pour dĂ©couvrir tout c’est secret pour cheveux afro et je me lance dans cette aventure avec ambition

  2. KĂ©lani says

    C’est vraiment gĂ©nial. Accepter ses cheveux, c’est s’accepter rĂ©ellement, et avoir confiance en sa beautĂ©. FĂ©licitations 🎉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.